Tag Archive | co2

Vers un transport plus vert … tout doucement

Par Nadine Lardoux, Consultante Logistique, Hardis Group

 

L’enjeu de protection de notre environnement a pour moteur principal le respect des engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Ces engagements ont été pris dans le cadre du protocole de Kyoto entré en vigueur en 2005 et prolongé jusqu’en 2020.

Lire la Suite…

Groupage & mutualisation des transports

Hardis Group annonce la disponibilité d’un tout nouveau moteur de groupage pour Reflex TMS, son progiciel d’exécution du transport. En optimisant la constitution des groupages et le taux de remplissage des véhicules affrétés, le nouveau module permet de réduire les coûts de transport, tout en améliorant la productivité des exploitants transports. Lire la Suite…

Les bâtiments à énergie positive

Par Michael Ménager

Du rêve à la réalité

Le bâtiment à énergie positive n’est plus de la fiction. Produisant plus d’énergie qu’elles n’en consomment, ces constructions commencent à faire leur apparition.

Parmi les projets qui comptent, le Gazeley Park Blue Planet sur le site de Chatterley Valley au Royaume-Uni est considéré comme l’une des plateformes logistiques les plus écologiques au monde. Lire la Suite…

Quelles sont les émissions produites par le transport maritime ?

Par Florent Boizard, Directeur de la Business Unit Supply Chain, Hardis Group

Les navires font partie des modes de transport les moins polluants.

Ils émettent entre 10 et 15 g par tonne-kilomètre, contre de 19 à 41 g/tkm pour le rail, de 51 à 91 g/tkm pour la route et de 673 à 867 g/tkm pour le transport aérien.

L’important du fret maritime implique cependant que ses émissions s’élèvent à 1 milliard de tonnes de CO2 soit plus de 3 % des émissions mondiales.

Pour ordre de grandeur, ces rejets représentent davantage que les émissions de l’Allemagne ou encore bien plus que celles du transport aérien (650 millions de tonnes).

Surtout, les émissions du transport maritime international progressent rapidement. Les rejets ont doublé entre 1990 et 2007 et, si rien n’est fait pour les plafonner, devraient de nouveau être multipliés par deux d’ici 2050 par rapport au niveau de 2007.