Royaume Uni : la progression du e-commerce face aux points de ventes

Par Michael Ménager

 e-commerce ukD’après une étude réalisée par Center for Retail Research, le commerce de détail (Retail) du Royaume-Uni va faire face à d’importants bouleversements au cours des cinq prochaines années avec plus de 60.000 fermetures de magasins.

En cause ? L’austérité permanente et la hausse des achats sur Internet.

 

Les ventes en ligne devraient passer de 12,7% du marché en 2012 à 21,5% en 2018, tandis que les coûts d’exploitation des magasins ont augmenté plus rapidement que les dépenses de consommation.

En conséquence le nombre total de magasins va baisser de 22% pour passer de 281 930 aujourd’hui à 220.000 magasins en 2018. Et, au cours de cette période, 164 grandes ou moyennes entreprises muteront en entreprise administrative, impliquant la perte de 22.600 magasins.

 

D’après l’étude « Futures retail in 2018 », Les acteurs du Retail sur web qui bénéficient d’une forte offre disponible n’auraient besoin que de 70 magasins pour s’implanter nationalement contre 250 dans le milieu des années 2000.

Et il prédit que pays de Galles, le Nord et les Midlands verraient un niveau beaucoup plus élevé de fermetures.

De toute évidence, cela va avoir un impact significatif sur les réseaux de distribution avec des densités beaucoup plus faibles poussant vers le haut le coût par livraison.

Dans le même temps, il y a une forte nécessité de proposée une offre riche et attractive dans les magasins pour rivaliser avec la part croissante des ventes en ligne.

Les grands détaillants sont déjà en train de restructurer leurs réseaux pour répondre, voire aligner, les exigences des magasins « de rue » et « en ligne ».

Mais les petits détaillants vont trouver cela encore plus difficile de soutenir la concurrence dans les années à venir et devront examiner de très près leurs stratégies de chaîne d’approvisionnement pour atteindre le maximum d’efficacité.

Serait-ce le moment d’examiner à nouveau la collaboration entre les petits détaillants afin de profiter des économies d’échelle dont ils ont besoin pour concurrencer les grands détaillants à la fois dans la rue et sur Internet ?

 

Articles annexes :
Ventes e-retail en UK : +16%  en Avril 2013
– les 3 principaux marchés européens du e-commerce

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :