Les codes barres : un peu d’histoire

Par Michael Ménager

Un code barre, Kezako ?

Un code-barre est la représentation graphique d’une donnée numérique (nombres) ou d’une donnée alphanumérique (lettres et nombres).

Il se présente sous forme d’un symbole constitué de barres plus ou moins épaisses et d’espaces et permet l’identification de l’article/marchandise ou matériel. En effet, il est courant de trouver un n° de série, un code produit et toutes les dates qui le caractérise sous cette forme sur les articles de notre consommation courante, ce format permettant leur capture rapide tout au long de leur vie (fabrication, mise en stock, préparation, expédition, retour et sav, etc…).

Historique

Les premiers codes barres ont été créés en 1952, mais c’est avec la grande distribution qu’ils ont commencé à connaître la gloire.

Aujourd’hui, ils sont partout, même si la technologie des puces RFID tend à se démocratiser et à les menacer, ils ont encore de beaux jours devant eux et ce pour une raison principale : leur coût, très faible, demeure incomparable avec celui des puces RFID et des infrastructures nécessaires à leur exploitation.

Format 1D, 2D…

Un code-barres, ou code à barres, est la représentation d’une donnée numérique ou alphanumérique sous forme d’un symbole constitué de barres et d’espaces dont l’épaisseur varie en fonction de la symbologie utilisée et des données ainsi codées.
Chaque code barre possède sa propre clé de contrôle. Appellées Check Digit pour les codes-barres, elles permettent d’assurer la validité d’un code barre et d’éviter ainsi les erreurs de lecture dues à une mauvaise qualité d’impression par exemple
Il existe des milliers de codes-barres différents. Il est donc primordial de choisir le bon code barres en fonction de son utilisation ; ceux-ci étant destinés à une lecture automatisée par un capteur électronique, le lecteur de codes barres.
Pour l’impression des codes-barres, les technologies les plus utilisées sont l’impression laser et le transfert thermique. N’oublions pas que l’inconvénient majeur du transfert thermique reste sa durée dans le temps.
Lorsque ces barres sont remplacées par de petits carrés ou points, on parle de code en deux dimensions.
Quelques types de codes-barres unidimensionnels (1D) :

  • les codes-barres EAN : EAN 2, EAN 5, EAN 8, EAN 13, UCCE, GTIN, Code Universel des Produits (CUP)

EAN, pour European Article Numbering, est un code à barre linéaire qui peut être lu de façon omnidirectionnelle. Il est utilisé sur tous les biens dont le code est lu par un scanner aux caisses des commerces de détail.

  • le Codabar Monarch (alias 2 parmi 7, Ames Code, Rationalized Codabar)
  • le Code 11
  • le Code 39
  • le Code 93
  • le Code EAN 128
Quelques types de codes barres linéaires empilés : Ils sont constitués de codes-barres linéaires empilés les uns sur les autres et sont un « entre deux » entre les codes barres 1D et 2D :

  • le Code 16K
  • le Code 49
  • le PDF-417

Quelques types de codes-barres bidimensionnels (2D) : Ainsi nommés car ils sont codés et lus verticalement et horizontalement à la fois .

  • le DataMatrix, auss iappelé le Tag pour certaines applications.
  • le DPM (Direct Part Mark) est un DataMatrix gravé dans la matière (métal, verre, caoutchouc…)
  • le FlashCode (spécification issue de DataMatrix)
  • le Code One
  • le MaxiCode
  • Le Code Aztec : Code 2D inventé en 1995 et tombé désormais dans le domaine public, il permet d’encoder jusqu’à 3000 caractères ASCII
  • Le Bokode, expérimental, prévu pour contenir beaucoup plus d’informations que les autres codes-barres tout en étant bien plus petit.
  • Le QR Code
Les codes dits « postaux » :

  • codes à deux états : Postnet et Planet;
  • codes à quatre états : Australian Post, British Post, Canada Post, Dutch Post, Infomail, Intelligent Mail, Japan Post, Sweden Post.
Les matériels de lectures
Nous avons vu dans un article précédent portant sur les terminaux radiofréquence portatif que les codes barres étaient lu tout au long de la vie des articles dans un entrepôt.
Mais la vie du code barre ne se limite bien entendu pas au seul périmètre de l’entrepôt, mais accompagne la vie du produit. De ce fait, il existe différent types de matériels de lecture suivant leur application :

  • Les Stylos

Petits lecteurs à main, ils permettent la lecture des codes-barres en faisant glisser la pointe horizontalement sur eux et sont généralement connecté au port USB d’un PC

  • Les Douchettes
Très communes et plutôt bon marché, elles se présentent sous la forme d’une douchette équipée le plus souvent d’une gâchette qui permet de déclencher le faisceau lumineux qui est fournit par une rampes de LED. C’est typiquement le type de matériel que vous trouveriez en caisse d’un supermarché pour scanner les produits dans un chariots.
Elles existent aussi en technologie sans fil et laser.

  • Les Scanners Omnidirectionnels
Ce sont eux qui équipent notamment nos chères caissières de supermarchés au bout du tapis roulant. Il s’agit de lecteurs fixes, qui fonctionnent de la même manière que les douchettes laser, mais dont le scintillement est rendu omnidirectionnels par le jeu de plusieurs miroirs. De ce fait, il n’est pas nécessaire de tenir le code barres à l’endroit et à l’horizontale pour qu’il soit lu ce qui permet aux utilisateurs d’avoir une grande rapidité d’exécution.

Conclusion

Les codes barres sont passionnants et ne sont pas réservés aux industriels !

Achetez une petite douchette (<70€) et créez vos propres codes-barres pour réaliser vos inventaires domestiques ou pour doter vos applications Excel ou Access de fonctions digne d’un professionnel !

Il existe beaucoup de logiciels gratuits permettant de générer des codes-barres et libres de droits sur internet ainsi que des Polices de caractères permettant d’intégrer des codes-barres facilement dans des logiciels bureautiques comme la police ean13 pour Excel

Publicités

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :